Un Louvre à Abou Dhabi

Mise en perspective d'un musée "universel"

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someone

Alexandre Kazerouni, Docteur en science politique, enseignant-chercheur, Lauréat 2015 du Prix France-Amériques pour la recherche

Du Musée d’art islamique de Doha, dessiné par Ieoh Ming Pei au Louvre Abou Dhabi de Jean Nouvel dont l’ouverture est actuellement prévue pour fin 2016, c’est un nouveau rapport au musée qui s’est fait jour au Qatar et à Abou Dhabi, en rupture avec celui qui prévalait dans les années 1980. Pourquoi ces deux émirats, et eux seuls, sont-ils les foyers d’une relation nouvelle entre culture et politique qui fait si grand cas des musées ? Dans quels ordres politiques nationaux et régionaux s’inscrivent-ils ?

Alexandre Kazerouni est spécialisé sur le monde arabe et l’Iran contemporains, Sa thèse de doctorat, soutenue à Sciences Po en 2013, a porté sur les musées et le marché de l’art dans les principautés arabes du golfe Persique. Il a ensuite, en tant que postdoctoral fellow à Stanford, conduit une enquête de terrain sur la mise en scène de l’islam dans les musées américains

 

Accueil à partir de 18h30

A. Kazerouni
Alexandre Kazerouni

GALERIE